• Persuasion de Jane Austen

    Persuasion de Jane Austen

    Lecture commune pour le BBC Challenge

     

    Résumé :

    Sous le vernis d'un genre, chacune des phrases de Jane Austen attaque les conventions, traque les ridicules, et finit avec une grâce exquise par pulvériser la morale bourgeoise, sans avoir l'air d'y toucher. Les héroïnes de Jane Austen lui ressemblent, elles aiment les potins mais détestent bavardages, grossièreté et vulgarité. La pudeur, le tact, la discrétion, l'humour sont les seules convenances qu'elles reconnaissent... Et si Jane Austen mène les jeunes filles au mariage, c'est fortes d'une telle indépendance qu'il faut souhaiter au mari d'être à la hauteur ! A lire yeux baissés et genoux serrés pour goûter en secret le délicieux plaisir de la transgression des interdits.

    Mon avis :

    Jane Austen est une romancière que j’apprécie énormément, surtout pour son roman Orgueil et préjugés qui me fait fondre à chaque fois. Ces derniers temps j’essaye d’élargir ma connaissance de ses romans et j’ai donc décidé cette fois-ci de me lancer dans Persuasion. Le titre me plaisait vraiment et j’attendais beaucoup de ce livre. Je dois dire que j’ai été plutôt déçue. J’ai trouvé que le rythme était très lent, pendant les trois quart du roman il ne se passe pas grand chose. Certes, on a l’occasion d’avoir un aperçu de la vie de l’aristocratie anglaise mais c’est assez plat. On suit Anne, une femme qui après avoir refusé d’épouser l’homme qu’elle aimait se rend compte que le temps passe et qu’elle regrette d’avoir écouté les convenances plutôt que son coeur. Personnellement, avant la fin du roman je ne voyais pas du tout où l’auteure voulait m’emmener et l’intérêt des scènes présentées. J’ai trouvé ça beaucoup trop subtil et je suis passée à côté du jeu de séduction que j’ai trouvé peu évident. Il y a aussi beaucoup d’attente pendant lequel on s’ennuie, on ne sait pas vers quoi se tourner. Ca manquait de ce sentiment de suspense qui ne peut être ressentie que si on attend quelque chose de précis, et dans ce roman je ne savais vraiment pas quoi espérer et, par conséquent, les scènes de convenance sociale m’ont paru longuettes. Concernant le personnage d’Anne en lui-même je l’ai trouvée très fade, elle est gentille, polie, etc. Elle manque de fermeté et reflète beaucoup trop l’idéal féminin pour qu’on puisse y croire ou s’identifier à elle. Enfin je dirais que j’ai préféré la fin du roman où on voit enfin un dénouement même si pour moi c’est allé beaucoup trop vite et qu’on aurait plus gagné à voir ces sentiments se développer plus visiblement tout au long du roman, ça aurait ajouté ce fil conducteur qui m’a fait défaut par moment. 

    Ma note : 12/20

    « C'est lundi, que lisez-vous ? [8.02.16]Le début de la fin de Jasper Fforde »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :